Avril 2015: Le prieuré de Cayac

La très longue traversée de l'agglomération bordelaise prend fin à la hauteur de la commune de Gradignan (Gironde, km 568). A la sortie de la ville le parcours historique de la Nationale 10 a connu un invraisemblable tronçon puisqu’elle a longtemps traversé un ancien prieuré !

 

Fondé au XIIIe siècle, le prieuré de Cayac associe un hôpital, un cimetière et une église bâtis pour les pèlerins de part et d’autre du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Bien plus tard, la route des postes puis la route nationale continuent de traverser le prieuré qui se retrouve littéralement coupé en deux par la chaussée.

Prieure001Le prieuré de Cayac au XIXe siècle. La circulation sur la Grande Route d'Espagne se limite encore aux passages de la malle-poste et de quelques attelages agricoles. 

Au XXe siècle le prieuré de Cayac, qui n’est plus entretenu tombe en ruines. Avec l'essor de la circulation, il est régulièrement dégradé par le passage des poids-lourds et devient un lieu dangereux. En effet, les usagers en provenance de Bordeaux après avoir franchi le petit pont sur la rivière de l’Eau Bourde devaient décrire une courbe prononcée juste avant de se glisser entre les bâtiments du prieuré distants de cinq mètres seulement ! Ceux qui arrivaient de Bayonne et de la forêt landaise étaient tout aussi désorientés par ce véritable goulet surtout après avoir parcouru une centaine de kilomètres de route parfaitement rectiligne !

Prieure01Aussi incroyable que cela puisse paraitre la Nationale 10 est passée au centre du prieuré jusqu’en 1981 comme le prouve la borne au premier plan à droite.

Les accidents, parfois spectaculaires comme ceux de poids-lourds ou de cars renversés au beau milieu du prieuré, dans un état de délabrement avancé, obligent les pouvoirs publics à dévier la N10 en 1981. Dès lors, elle évite le prieuré en le contournant par l’est. Ce dernier est, par la même occasion, intégralement restauré. Aujourd’hui en parfait état et à l’écart de la circulation, le lieu a retrouvé sa fonction initiale puisque c'est un point d’accueil pour les pèlerins à destination de l’Espagne.

 

Prieure04Après avoir été en ruines, le prieuré a été intégralement restauré. La route a été déviée et passe désormais à droite.

 

Prieure03Ce cliché permet d'apprécier la largeur, fort réduite, entre les deux bâtiments. On comprend mieux pourquoi deux poids-lourds  se croisant ne pouvaient qu'occasionner des dégâts.

 

Prieure05Vue du prieuré dans le sens Bordeaux-Bayonne. La photo est prise depuis le pont, nettement élargi, franchissant l'Eau Bourde.

 

Prieure02Quelques centaines de mètres plus au sud, la Nationale 10 retrouve ses platanes après la longue traversée de l'agglomération bordelaise. Le chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle est encore loin.

Retour à l'accueil:

accueil-1.jpg