On est heureux Nationale 10

On est heureux Nationale 10

Les inclassables

Dans cette ultime catégorie figurent les publicités "inclassables" vantant des thèmes aussi différents que les journaux, les commerces ou les peintures.

Les produits d'entretien

 Laver, récurer, nettoyer, les produits d'entretien font aussi partie du quotidien et ont leur place dans le paysage des routes des années 1960.

pbdca-va-seul.jpgD'origine belge puis fabriqués à Haubourdin dans le Nord depuis la fin du XIXe siècle, les cirages pour chaussures "Ça-va-seul" donnent naissance à divers produits d'entretien. Repris par une firme allemande, puis britannique en 2000, la marque "Ça-va-seul" a disparu au profit de Reckitt. Belle publicité encore bien vive, centre de Dangé-Saint-Romain (Vienne, km 285). Avril 2003.


pbdca-va-seul02.jpgPublicité assez décrépie et partiellement amputée dans le village des "Nègres", commune de Verteuil-sur-Charente (Charentekm 405). Juillet 2010.

La décoration

Malgré son nom à consonance française cette firme de peinture vient d'outre-Atlantique et date du XVIIIe siècle ! Elle s'implante en France en 1925 et fournit essentiellement l'industrie automobile en peintures et vernis avant de se diversifier dans les peintures de décoration. La publicité pour Valentine reste attachée à un petit personnage noir affublé d'un pot de peinture et d'un pinceau avec un slogan tout simple "Les belles peintures".


valentine.jpgPeinte sur le bardage en bois d'une grange, cette publicité se situe à l'entrée nord de Montlieu-la-Garde (Charente-Maritime, km 502). Juillet 2010.



pbdvalentine.jpgMalgré la solidité des peintures Valentine, cette fresque s'efface inexorablement. Avait-elle été réalisée avec la marque qu'elle vante ? Hameau de Pont-à-Brac, commune de Nonaville (Charente, km 467). Juillet 2010.


pbdvalentine3.jpgIci ce n'est pas le bardage en bois qui sert de support pour Valentine mais des ardoises protégeant le pignon de la maison. Hameau de Bois-de-Feugères, commune de Bouville (Eure-et-Loir, km 114). Octobre 2012.


Pbdvalentine4 1Vaste publicité toute en largeur à l'entrée nord du hameau de Pierrebrune sur l'ancien tracé abandonné en 2004. Commune de Laruscade (Gironde, km 513). Juillet 2010.


pbdvalentine5.jpgLe personnage accompagnant la publicité avait été peint ici à la fois sur le mur et la porte du grenier de cette maison. Entrée nord de Monnaie (Indre-et-Loire, km 215). Mars 2008.

Les restaurants

A la différence des publicités pour les grandes marques, celles des restaurants sont bien souvent uniques et originales. Le but étant de capter le client rapidement, le message se doit d'être simple mais efficace, se limitant au nom de l'établissement et à sa situation.


pbdanatole.jpgL'une des "institutions" de la RN 10 lorsqu'elle passait encore par le pont de Cubzac (tronçon dévié en 1981) "Chez Anatole"   était un établissement "multi-services". Situé juste après le pont Eiffel, cet ancien atelier de maréchal-ferrant s'est, avec l'essor de l'automobile, transformé en café, hôtel, restaurant mais aussi en gare routière et en station service !! Dans les années 1970, "Chez Anatole" bénéficie même dans le guide des relais routiers d'une étoile selon les nouvelles normes "NN". Publicité située au centre de Cubzac-les-Ponts (Gironde, km 538). Juillet 2010.


pbdcafe.jpgPublicité pour le café-restaurant du Progrès (signalé par une main situé à la sortie sud de Chaunay (Vienne, km 379). Juillet 2010.


restauroutier.jpgSitué au sud de Barbezieux ce restaurant routier jouxtait deux stations-service. Encore visible il y a peu, la peinture sur le pignon du restaurant a disparu tout comme l'établissement lui même. Lieu-dit du Pont au Noble, commune du Tâtre (Charentekm 485). Juillet 2010.


pbdhotel.jpgDatant probablement des années 1920, ces inscriptions ornent la façade d'un ancien café-restaurant au bord de la route nationale qui offrait donc aussi des chambres aux voyageurs. Centre du hameau de Virolet (dévié depuis 1997), commune de Ligugé (Vienne, km 345). Octobre 2012.

Les commerces

Situés le long de la route, de nombreux commerces, qu'ils vendent du pain ou des meubles, doivent eux aussi attirer le client de passage ! 


pbdboulangerie.jpgPlutôt imposante, cette grande publicité pour une boulangerie vantait tout particulièrement les biscottes fraiches de l'établissement ! Sortie ouest de Chaville (Hauts-de-Seine, km 18). Octobre 2012.


pbdvetements.jpgSuperposition assez chargée de plusieurs publicités dont une pour un magasin de vêtements de Poitiers. Centre des Minières (Vienne, km 360). Mai 2007.



pbdsuma.jpgPublicité pour le premier grand centre commercial de Tours "La Petite Arche"  qui ouvre ses portes en 1969, "le plus grand centre commercial de la région" comme le vante le texte. L'enseigne SUMA a fait place à Mammouth au début des années 1970 puis à Auchan à la fin des années 1990. Pour l'anecdote, ce centre commercial disposait sur son parking d'une véritable arche  métallique blanche haute de plusieurs mètres. Elle fut déposée au milieu des années 1990 pour des raisons de sécurité. Centre de Monnaie (Indre-et-Loire, km 216). Mars 2008.


pbddecoper.jpgContraction de "Décoration, Peinture et Revêtement", l'enseigne DECOPER de Poitiers poursuit son activité aujourd'hui. Entrée nord de Poitiers par l'ancien tracé, peu après le site des rochers du Porteau (Vienne, km 330). Février 2006.


PbdmeublesTrès altérée et superposée avec une ancienne publicité pour Suze cette réclame pour un magasin de décoration se situe au coeur de Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines, km 25). Octobre 2012.

La presse

 pbparismatch.jpgTrès intéressante publicité pour Paris-Match du milieu des années 1950 si l'on tient en compte du nombre d'habitants affiché. Le célèbre hebdomadaire montrait son impact sur les masses en comparant habilement le nombre d'abonnés à la population totale. Ce panneau a ressurgit en 2011 suite au démontage d'un "4 par 3" qui le recouvrait depuis de longues années. Espérons qu'il soit maintenu à la même place. Pour l'anecdote, Monnaie compte aujourd'hui plus de 4000 habitants... Centre du bourg (Indre-et-Loire, km 216). Octobre 2012.


pbdnr.jpgProbablement de la fin des années 1940 ou du moins des années 1950 cette plaque en tôle vante la Nouvelle République, le grand quotidien régional du Centre-Ouest. Quelque part dans la Vienne. Mai 2007.


pbdcentrepresse.jpgAutre quotidien régional, Centre Presse est fondé en 1958 avant d'être absorbé par le concurrent tourangeau  La Nouvelle République en 1966. Quelque part dans la Vienne. Mai 2007.

Les banques

Leur image est aujourd'hui déplorable et suscite beaucoup de méfiance et de rejet, les banques ont pourtant été, il y a bien bien longtemps, réellement au service de leurs clients. Véritables moteurs de la croissance des Trente Glorieuses, leur place le long des routes était un moyen de rappeler aux consommateurs que le crédit leur permettait d'acheter une nouvelle voiture...


pbdcreditlyonnais2.jpgMême si la peinture s'efface lentement, laissant réapparaitre les briques de cette grange, cette publicité pour l'agence du Crédit Lyonnais de Château-Renault est encore assez pimpante. Notez la capitalisation exprimée en milliard suivie de 208 millions de francs. Hameau de la Grande-Vallée, commune de Villedomer (Indre-et-Loire, km 210). Mars 2008.


pbdcreditlyonnais-et-ne-perdez-pas-la-tete.jpgAutre publicité pour le Crédit Lyonnais recouverte par une annone de la prévention routière avec un verre-ballon  à peine visible à droite. Faut-il voir une coïncidence entre danger de l'ivresse et pouvoir des banques ? Centre de Monnaie (Indre-et-Loire, km 216). Octobre 2012.

Les autres...

vaslin2.jpgQuoi de plus normal que de promouvoir un fabricant de matériel viticole quand on traverse le vignoble bordelais ! La technologie des "pressoirs horizontaux" Vaslin, toujours en activité aujourd'hui, est particulièrement mise en avant. Notez le slogan qui sent bon la réclame "Là où il y a de la vigne, il y a Vaslin". Tronçon déclassé depuis 1995, Bois-de-Lion (Gironde, km 528). Juillet 2010.



pbdforvilcofritel.jpgPas moins de trois annonceurs se partagent ce mur ! Dans l'ordre d'apparition probable, ce fut sûrement Suze puis le célèbre coiffant souple Forvil et enfin la Cofritel Touraine déjà évoquée avec les réfrigérateurs. Sortie sud de Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire, km 265). Octobre 2013.


cazenave.jpgCe n'est certes pas un panneau publicitaire ni une belle peinture murale mais l'entrée de l'usine "Cazenave" aujourd'hui abandonnée qui mérite de figurer ici. Ce constructeur girondin de matériels routiers spéciaux assemblait aussi des bicyclettes et des cyclomoteurs sur les bords de la RN 10 avant d'être absorbé par Peugeot dans les années 1960. L'usine de trouvait à la sortie sud de Belin (Girondkm 603). Juillet 2006.

Retour au sommaire

accueil-1.jpg