Ça bouchonne sur la 10 ! Edition 2017

 

C'est une nouvelle fois dans le cadre des Journées du Patrimoine, les 16 et 17 septembre 2017 que fut organisé, par l'association Nostal'10 la troisième édition de « Ça bouchonne sur la 10 ! ». Après avoir réuni près de 200 véhicules en 2013 et 320 en 2015, l'équipe organisatrice s'etait fixée comme objectif de  réunir entre 2

Organisée en étroite collaboration avec la municipalité et la communauté de communes de Sainte-Maure-de-Touraine, la manifestation a réuni pas moins de 320 véhicules lors de la reconstitution de l’embouteillage sur l’ancienne Nationale 10. Une soixantaine d’attelages (caravanes, camping-cars mais aussi quelques toiles de tentes) ont participé à un rétro-camping tout au long de ce week-end festif.

Affiche 2017

Le rétro-camping

La météo pluvieuse de la semaine n’a pas découragé les « rétro-campeurs » qui ont investi la belle prairie, mise gracieusement à disposition par la mairie, située à deux pas du camping municipal de Sainte-Maure dès le vendredi soir. Les dizaines de caravanes emblématiques des « Trente Glorieuses » se sont installées autour de deux allées réservés à la circulation des véhicules tracteurs, tous d’avant 1977 (avec une exception pour un rare C 35 de 1981 aménagé d'origine par Notin).

 

08Photo: Clément Baudrillart

07

04

017Photo: P-J Coiffard

05Les Tesserault, Caravelair et autres Eriba ont pu se stabiliser sur une herbe encore humide avant de « déballer » les auvents assortis, les tables de camping en formica bleu et le multiples accessoires donnant beaucoup de cachet à ce camping « à l’ancienne ».

 

015Parmi les caravanes, on notait la présence de quelques exemplaires peu communs comme cette caravane de 1966 fabriquée par une entreprise spécialisée dans la production nautique. Attelée à une DSpécial blanche de 1970, l’ensemble avait un côté presque futuriste Photo: Clément Baudrillart.

Quelques fourgons parfaitement ou sommairement aménagés avaient fait le déplacement. Parmi eux, un superbe Combi Westfalia du milieu des années 1970 attelé à une Eriba Puck. Les propriétaires avaient tout particulièrement soigné le mobilier estival et les accessoires vintage

002

06Plus rudimentaire, le Peugeot D4 de Fernand Naudin était monté de Montauban très probablement par la Nationale 20 avant de bifurquer sur la 10 pour rejoindre Paris où il est visiblement très attendu. Personne ne sut si l'intérieur contenait du vitriol datant "du Mexicain, du temps des grandes heures"... Photo: Clément Baudrillart   

Quelques campeurs avaient dressé leur toile de tente d’époque depuis les sages modèles « cabanon » jusqu'aux incontournables « canadiennes ». Les Maréchal orange/brun rivalisaient d’élégance avec les Raclet bleu/vert.

03

001

09Photo: Nouvelle République

" Ça se balade sur la 10 !"

01

Samedi après-midi, une soixantaine de voitures se sont lancées dans une courte "descente" de la Nationale 10 jusqu'à Châtellerault. Un livret de route permettait aux participants de découvrir le petit et le grand patrimoine lié à la route comme les nombreuses publicités peintes de La-Celle-Saint-Avant ou le relais de poste des Ormes.

003 1

0003

05 1

Dans les communes traversées, le convoi a contribué à la formation de petits bouchons, un avant goût de ce qui se déroulera le lendemain matin à Sainte-Maure-de-Touraine.

A Port-de-Piles, le trajet a emprunté l'ancien tronçon (abandonné en 1956 suite à l'ouverture de la déviation), se frayant un passage dans l'étroite rue principale avant de revenir sur la route au sud du village. Après être passés sous la voie ferrée avec son pont bien étroit (et responsable de bien d'accidents) les conducteurs ont pu retrouver la Nationale 10 quelques kilomètres avant Les Ormes.

004 1

Jusqu'à Châtellerault le convoi a rigoureusement suivi la Nationale 10 "historique" passant notamment devant les ruines de la STAR, ancienne société de transports frigorifiques de viande dont les chauffeurs étaient des habitués de la RN 10, livrant quotidiennement les Halles à Paris. Une longue palissade masque quelque peu l'agonie des lieux.

05 1

Arrivés au musée Auto-Moto-Vélo via le boulevard Blossac et le pont Henri IV, les véhicules se sont rassemblés sur le vaste parking mis à disposition. Après le sympathique accueil de Sophie Bregeaud-Romand, conservatrice des musées de la ville, chacun pu visiter le musée et l'exposition consacrée à la Nationale 10 à Châtellerault. 

06 2

A l'issue de la visite, le convoi a repris le chemin du retour par de petites routes verdoyantes à souhait aux confins du Poitou et de la Touraine.

008 1

009 1

La soirée fut placée sous le signe de la convivialité autour de deux grands barbecues. Chacun s'employant à prendre des forces (solides et liquides) pour affronter au mieux la journée du dimanche et son ... terrible embouteillage.

"Ça a vraiment bouchonné sur la 10 !"

Bien avant l'arrivée des premiers "embouteilleurs" ou "embouteillés", l'équipe de "Nostal'10" avait reçu plus de 200 inscriptions fermes. La matinée a tenu ses promesses puisque ce sont plus de 120 véhicules supplémentaires qui ont rejoint Sainte-Maure-de-Touraine, portant à 320 le nombre total de participants.

01 2"A l'heure où blanchit la campagne" les bénévoles de "Nostal'10" ont commencé à installer les tentes, tables et bancs nécessaires à l'accueil des premiers arrivés et aux inscriptions de dernière minute. Un sympathique motard de la gendarmerie n'hésite à payer de sa personne pour mener à bien la mise en place.

 

006 102Alors que Sainte-Maure-de-Touraine est encore enveloppée dans un voile de brume, les premières autos se garent sagement le long de la Nationale face à l'ancien garage Dupuis. Le café d'accueil est d'ores et déjà prêt, la plaque de rallye est remise aux propriétaires qui ont pour consigne de la placer de manière ostensible sur leurs véhicules.

203202

205Les Forces de l'Ordre, venues en nombre, débutent leur déploiement stratégique pour gérer au mieux le flot de véhicules qui ne tarderont pas à déferler. Un grand merci à nos 4 gendarmes plus vrais que nature de l'association pour le souvenir du patrimoine gendarmerie, à Fabien notre motard, à André et à son fils, tous deux vrais/faux motards. N'oublions pas Joël, authentique garde-champêtre retraité de la commune qui n'a pas hésité cette année encore à revêtir son uniforme avant d'enfourcher sa Mobylette. La qualité de leurs prestations a largement contribué à la réussite de la manifestation.

 

201A 10 heures 15, les services municipaux neutralisent l'ancienne Nationale 10 qui désormais, tel un terrain de jeu, appartient aux véhicules d'une autre époque. Comme il fallait bien trouver un "prétexte" à ce bouchon, ce sont tout naturellement les vignerons de retour de leurs vendanges qui seront responsables de ce grand bazar savamment organisé ! Photo: Clément Baudrillart

204206

Ici et là, les participants, pris dans un enthousiasme général, n'hésitèrent pas à improviser disputes et saynètes sous l'oeil goguenard mais aussi amusé des spectateurs.

C'est ainsi qu'un couple a connu une véritable scène de ménage suite à la panne de leur Ami 6 break alors que les bouchers de la Boucherie Golo distribuaient, à qui voulaient bien y gouter, du boudin depuis l'arrière de leur Citroën HY. Une infirmière en Mobylette "chaudron" tenait un poste avancé de premiers secours en haut de la Nationale tandis que la gendarmerie tentait de faire "sauter le bouchon", faisant parfois du zèle en distribuant quelques contredanses pas toujours méritées ! Maurice le clochard donnait quelques informations sur la circulation routière grâce à son studio de radio mobile "Studio Clochette" qui distillait les conseils de "Bouchon Futé".

Une chose est sûre, la qualité des tenues, des accesoires, des caravanes et des bateaux présents était tout à fait remarquable, merci aux équipages !

Quelques deux-roues ont aussi à se glisser entre les voitures immobilisées. Parmi eux un jeune coureur du Bordeaux-Paris quelque peu distancé par le peloton était fort heureusement pris en charge par un authentique Derny qui parcouru l'épreuve dans les années 1960. Des beatnik sur leurs vélos pliants, dont un superbe Peugeot NS orange rivalisaient de couleurs avec un hippie chevelu en route vers le Népal au guidon de sa moto. Un facteur tentait tant bien que mal de distribuer son courrier sous les ricanements étouffés d'un couple de "Français moyens" aux guidons de leurs VéloSolex. 

Une heure après le début de l'embouteillage, les premiers partis purent revenir vers le début du circuit pour entamer un second tour. Quelques conducteurs excédés par leur immobilisation sortirent tables et chaises de camping pour improviser un pique-nique... sur la Nationale. Au même moment, le moteur surchauffé d'une Renault 4 provoquait un début d'incendie (tout à fait volontaire) rapidement maîtrisé par les pompiers venus en force avec leur GMC.

Ce n'est que vers 12 heures 15 que le bouchon a finalement "sauté" avec la réouverture de la circulation "normale". Telle Cendrillon, le charme a cessé d'opérer et l'ancienne RN 10 est redevenue la simple RD 910; les Dauphine, Dyane, 404 et Simca 1000 laissant place aux Clio, C 3, 308 et autres Dacia. Les "Trente Glorieuses" sont terminées, pour de bon.

Après les discours des personnalités présentes, le verre de l'amitié a permis de clore la manifestation. Comme en 2013, un grand pique-nique s'est improvisé sur le site des Passerelles, chacun commantant "son embouteillage" et se promettant de faire encore mieux la fois prochaine.

La nostalgie n'est-ce pas se persuader qu'avant c'était mieux ? Alors vivement la suite !

Merci !

Cette seconde édition de "Ça bouchonne sur la 10 !" à Sainte-Maure de Touraine n'aurait pu voir le jour sans  la mobilisation de nombreux acteurs. L'association "Nostal'10" remercie donc chaleureusement:

- Michel Champigny, maire de Sainte-Maure de Touraine, pour son soutien total dans l'organisation et le déroulement de la manifestation.

- Serge Moreau, président de la Communauté de Communes de Sainte-Maure de Touraine.

- Les personnalités présentes: le député Laurent Baumel, la conseillère départementale Nadège Arnault,  les maires et élus présents.

- Le personnel de la mairie de Sainte-Maure de Touraine, les services techniques, le personnel de la Communauté de Communes de Sainte-Maure et tout particulièrement Véronique Ruffier.

- Les membres des clubs partenaires: le club Cap Aventure 4L, le Touraine 2 CV Club et le Club Qui N'en Veut. 

- Les "acteurs" qui ont largement contribué à la réussite de "Ça bouchonne sur la 10 !": les membres de
l'association pour le souvenir du patrimoine gendarmerie, André et Vivien Flattot (en vrais/faux motards), Joël Petit (en vrai garde-champêtre), Michel Boissoneau et toute son équipe de vendangeurs/embouteilleurs, les bouchers ("Dédé", Michel et Olivier), André et ses amis pompiers, la fanfare de Saint-Epain, le couple à l'Ami 6 d'une troupe théâtrale de Luynes.

- Les différents bénévoles qui ont contribué à la réussite de cette journée.

- Tous les participants qui ont assuré un spectacle de très grande qualité.

- Tous les sponsors et partenaires pour leur soutien.

- Tous les membres de "Nostal'10" qui vous donnent d'ores et déjà rendez-vous d'ores en 2017 pour constater ensemble si "Ça bouchonne encore sur la 10 !"

Nostal 10 logo 700

Retour à l'accueil:

accueil-1.jpg