Octobre 2015: L'Orée de la Forêt

Parmi les différents établissements situés le long de la Nationale 10, certains sont restés quasiment mythiques malgré leurs fermetures, il y a bien longtemps. "Chez Papayoche" à Coignières, "Le Restoroute des 24 Heures" de Chambray-les-Tours, le "Paris-Madrid" du Souquet ou encore "Chez Anatole" à Saint-Vincent-de-Paul, tous ces lieux de convivialité ont forgé l'âme de la Nationale 10. 
"L'Orée de la Forêt" à Châtellerault fut  l'une de ses haltes dont les usagers de "la 10" se souviennent forcément.

Cap au sud !

Situé à 4 km au sud du centre-ville, le bar-hôtel-restaurant "L'Orée de la Forêt" est construit en 1966 pour ouvrir en 1967. Avec l'extension de la ville de Châtellerault vers le sud, les espaces en marge de la forêt éponyme le long de la Nationale sont peu à peu construits. Depuis 1965, la RN 10 a enfin quitté les étroits quartiers de Châteauneuf et du Petit-Bordeaux pour désormais traverser la moderne "Z.U.P." de la Plaine d'Ozon, franchir la Vienne sur le pont Lyautey flambant neuf avant de retrouver l'ancien tracé à la hauteur de la forêt. Lotissements, stations-services et garages investissent un espace resté pour le moment quasi-vierge.

On peut constater la transformation des lieux en observant attentivement les trois clichés aériens suivants (source clichés IGN):

- Sur le premier, pris le 05 août 1965, on distingue bien en haut à droite le raccordement entre la "nouvelle N10" et le tracé historique. Face au château de l'Etang, il n'y a pour le moment aucune trace de construction. C'est pourtant ici même que sera bâti dans les mois qui suivent l'hôtel-bar-restaurant "L'Orée de la Forêt" (ellipse rouge).

- Le second, du 1er février 1967, atteste que l'établissement est construit mais que les extérieurs sont encore en plein aménagement. Les abords sont encore très peu occupés.

- Le troisième, datant du 29 juin 1969, les extérieurs sont enfin achevés et deux garages encadrent désormais l'hôtel-bar-restaurant. Au nord la concession Peugeot (garage Georget), au sud la concession Citroën (garage Raison) qui vient tout juste d'être transférée dans de vastes locaux modernes au lieu des exigus ateliers du boulevard Blossac. Le garage Renault (garage Burban et Lanoue) jouxtant "L'Orée de la Forêt" ne sera construit qu'en 1973.

Une pause entre forêt et Nationale.

C'est donc dans un cadre boisé, mais à quelques mètres de la Nationale seulement, que "L'Orée de la Forêt" offre ses services aux usagers de la Nationale 10. On pouvait s'y rafraîchir d'une bière de la Meuse, y déjeuner et même y passer la nuit dans l'une des 14 chambres.

Oree01L'établissement à la date de son ouverture en 1967, une Ami 6 vieux rose tient compagnie à une DS jaune jonquille. Une seconde DS noire est sagement stationnée en arrière plan. Collection L. Carré.

En 1969, peu après son ouverture, le Guide Rouge qualifie l'établissement "d'hôtel simple et assez confortable" équipé du chauffage central, de bidets à eau courante (sic) et de douches privées sans WC.

Oree02La gamme des repas s'échelonnait de 9,50 francs à 18 francs, la carafe de "rouge" était facturée 1,90 franc. Enfin, on pouvait aussi y faire du change, un moyen de se procurer des pesetas ou des escudos même s'il reste encore 470 kilomètres avant la frontière espagnole.


La salle de restauration se veut simple et accueillante avec une cheminée. Les chambres sont traitées dans un style sobre mais moderne (la nuitée était facturée entre 20 et 25 francs si le dessus de lit est en tergal ou en laine probablement...). 
Enfin, la végétation est omniprésente tout autour de l'établissement, une vrai étape à la campagne !

En 1974, "L'Orée de la Forêt" est toujours référencé dans la Guide Rouge, les prix des menus (entre 15 et 28 francs) ont naturellement augmenté à une époque où l'inflation est souvent galopante. Le prix des chambres oscille alors entre 25 et 41 francs.

L'Orée de la Forêt n'est plus.

Le Guide Michelin 1976 ne fait plus mention de "L'Orée de la Forêt" faut-il y voir une érosion de la qualité des lieux ?  Quoiqu'il en soit, l'établissement fonctionne encore dans les années 1980, voire le début des années 1990. Entre 1993 et 1997, les bâtiments du restaurant et du bar sont démolis pour laisser place à une construction qui abritera différentes marques automobiles, les locaux sont aujourd'hui vides. L'hôtel a quant à lui été reconverti en résidence de plusieurs petits appartements.

Oree04L'ancien bar-restaurant a été supplanté par un garage qui a abrité de nombreuses marques (parfois exotiques). En février 2008, les lieux étaient occupés par une marque nippone. Collection L. Carré.

 Oree05Photographié en octobre 2015, l'ancien hôtel abrite désormais une résidence de petits appartements. A l'arrière l'escalier de secours atteste de l'ancienne vocation de la construction. Collection L. Carré.

 

Oree06La façade de l'hôtel a été légèrement remaniée, l'ancienne entrée a été bouchée au profit d'une fenêtre tandis que l'ex-baie vitrée de droite est devenue la porte d'entrée de la résidence. Octobre 2015, collection L. Carré.

Retour à l'accueil:

accueil-1.jpg