On est heureux Nationale 10

On est heureux Nationale 10

Boissons

Il est aujourd'hui difficile d'imaginer que les boissons, pour la plupart alcoolisées, faisaient partie des produits les plus présents le long des routes nationales ! Dans les restaurants routiers, les apéritifs, le vin et les digestifs faisaient naturellement partie du repas avec des conséquences parfois dramatiques...
C'est au cours des années 1970 que la lutte contre l'alcoolisme au volant est véritablement mise en place avec le fameux slogan "un verre, ça va, trois verres, bonjour les dégâts". Ceci dit dès les années 1960, les automobilistes sont sensibilés au danger de l'alcool sur la route avec des peintures murales et des affiches représentant un verre avec le simple slogan "Sécurité-Sobriété".


pbbsecuritesobriete-1.jpgPublicité de la sécurité routière "Sécurité-Sobrité" en bien mauvais état. On peut quand même distinguer à droite la forme du verre et la fin des deux mots du slogan. Sud de Sorigny (Indre et Loire, km 252). Juin 2013
.

Suze

Cet apéritif à base de gentiane est probablement la boisson la plus présente sur les anciennes routes nationales et ce depuis les années 1920. Créée à la fin du XIXe siècle par Henri Porte qui préféra distiller des racines de gentiane à la place du vin pour obtenir un apéritif original mais à la forte amertume. L'image de marque de la Suze est toujours restée fidèle à la combinaison du noir et du jaune. 

pbbsuze-1.jpgEncore très vive, cette publicité date des années 1950. Sud d'Angoulême, quartier Ste Ausonne (Charente, km 445). Juillet 2010.


410115.jpgGuerre des apéritifs entre la Suze et le Byrrh sur ce pignon. La Suze remporte la manche des couleurs même si c'est son concurrent qui reste le plus lisible ! Fontaine-Pezou (Loir-et-Cher, km 163). Octobre 2012.


pbbsuze02-1-1.jpgToute en longueur, cette publicité des années 1930 se situe au bord d'un ancien tronçon abandonné en 1956 (notez la largeur de la route d'origine). Hameau de Pétignac, commune de Jurignac (Charente, 
km 460). Juillet 2010.


pbbsuze03-1.jpgRelativement dégradée, cette publicité précise en bas l'origine de la recette du célèbre apéritif. Montlieu-la-Garde (Charente-Maritime, km 502). Juillet 2010.


pbbsuze04-1.jpgMalgré la construction d'un conduit de cheminée, cette publicité est encore en très bon état. Elle jouxte une superposition de peintures pour le chocolat Meunier, le digestif Cointreau mais aussi les équipements électriques Paris-Rhône. Tronçon déclassé en 1974, sud du hameau de Baudet, commune de Cézac (Gironde, km 526). Juillet 2010.


pbbsuze06-1.jpgFortement dégradée et de plus en plus cachée par la végétation, cette publicité se trouve sur le pignon d'une maison des Minières (Vienne, km 360). Juillet 2010.



pbbsuze07-1.jpgSuperposition de plusieurs peintures (les apéritifs Suze, Vabé et le coiffant Forvil entre autres) cette publicité a disparu lors d'un ravalement. Ancienne traversée du bourg de Port-de-Piles (Vienne, km 277). Juin 2006.


pbbsuze05-1.jpgEncore une superposition pour les huiles HAFA et d'autres produits. C'est finalement la Suze qui l'a emporté ! Sud de Sorigny (Indre-et-Loire, km 250). Juin 2005.


pbbsuze08.jpgEn cours d'effacement, cette publicité est encore visible (pour combien de temps ?) à la sortie sud de Pezou (Loir-et-Cher, km 166). Octobre 2012.

Le kina Lillet

Le Lillet est un apéritif produit à Podensac, près de Bordeaux, à base de vin bordelais, de fruits macérés dans de l'alcool et quinine (elle même produite avec de l'écorce de quinquina). Depuis 1872, le Lillet fait partie de la culture et de la gastronomie de la Gironde, il n'est donc pas étonnant de trouver la plupart des publicités dans ce département et les départements voisins. Curieusement, sur les publicités peintes le nom "Lillet" perd un "L" pour devenir Kina "Lilet".

pbbkinalilet01-1.jpg
Tronçon déclassé entre Pierrebrune et Cavignac (Gironde, km 517). Juillet 2010.

 

pbbkinalilet02reignac-1.jpgPublicité encore assez fraîche sur un tronçon abandonné en 1999 près de Reignac (Charente, km 480). Juillet 2010.


pbbkinalilet03-1.jpgDésormais coincée entre deux bâtiments, cette publicité des années 1930 est devenue quasi invisible. Tronçon déclassé en 1974, sud du hameau de Baudet, commune de Cézac (Gironde, km 526). Juillet 2010.


pbblilet-valentine-les-chauvauds-2.jpgIci, le kina Lilet partage l'affichage avec les peintures Valentine. Hameau des Chauvauds, commune de Champniers (Charente, km 433). Juillet 2010.


pbbkinalilet04.jpgUn peu à l'écart de la route, superposition pour Suze et Lilet. Hameau de La Tricherie, commune de Beaumont (Vienne, km 313). Février 2006.

Dubo, Dubon, Dubonnet !

Peut-être l'un des slogans les plus célèbres du XXe siècle pour cet apéritif crée en 1846 par Joseph Dubonnet.
Ce "vin tonique au quinquina" fait aussi partie des marques les plus présentes le long des routes d'antan. Les peintures étaient souvent particulièrement longues en blanc/bleu avant d'adopter le blanc/rouge dans les années 1950.

pbbdubonnet-1.jpgL'une des publicités des années 1930, pas très hautes mais très longues. Entrée nord de Mansle (Charente, km 416). Juillet 2010.


pbbdubonnet2-1.jpgProbablement des années 1930, cette publicité s'efface peu à peu. Les amateurs de détails apprécieront le "N" manquant au nom de la marque (pas assez de place lors de la mise en place ??). Ancien tronçon abandonné en 1957n hameau de La Croix de Merlet, commune de Marsas (Gironde, km 530). Juillet 2010.


410104.jpgDe la même époque et dans le même état, cette publicité sur le pignon d'une petite maison disparait inexorablement. Hameau de l'Enfer, commune de Saint Hilaire la Gravelle (Loir-et-Cher, km 158). Octobre 2012.


pbbdubonnet5.jpg
A l'écart de la route, cette immense publicité couvre l'intégralité du mur d'une maison. Depuis les années 1930, elle a été amputée par quelques ouvertures de fenêtres. Les Barres, commune de Naintré (Vienne, km 306). Avril 2006.


pbbdubonnet3-1.jpgPlus récente, cette publicité cohabite avec les carburants Azur (puis Total). Entrée nord de Monnaie (Indre-et-Loire, km 215). Mars 2008.


pbbdubonnet4-1.jpgOriginale composition verticale des années 1950, tronçon déclassé en 1994, hameau Chez Foucher, commune de Brux (Vienne, km 374)Juillet 2010.

Autres apéritifs et alcools

Même si elles sont aussi célèbres, ces marques sont moins présentes sur l'ancienne RN 10.
 

pbbmartini-marchal-1.jpgLe célèbre Martini Rossi s'affiche ici sur l'arrière d'une maison d'un hameau situé sur un tronçon abandonné en 1995. Commune de Gauriaget (Gironde, km 526). Juillet 2010.


pbbmartini-1.jpgQuelques kilomètres plus au nord, hameau de Gueynard, dévié depuis 1957, commune de Gauriaget (Gironde, km 524). Juillet 2010.




pbbpernod2.jpgLes marques d'anisettes sont assez peu représentées. Seule la distillerie Pernod Fils fondée au début du XIXe siècle par Henri-Louis Pernod et basée à Pontarlier s'affiche encore partiellement ici. Entrée nord de Dangé Saint-Romain (Vienne, km 285). Mai 2011.


pbbpernod-1.jpgCrée en 1938, le fameux "Pernod 45" est ici vanté sur une tôle aux côtés d'une autre publicité pour les chocolats Cémoi. Quelque part en Charente. Juillet 2010.


 

Obtenu à partir d'une macération de mistelle (boisson alcoolisée), d'écorces de quinquina, d'oranges, de gousses de vanilles et de fèves de cacao, cet original apéritif est crée au milieu du XIXe.

pbbst-raphael-1.jpgPublicité partiellement recouverte par des tags, nord de Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire, km 264Juin 2005.



pbbst-raphael2-1.jpgPeinture très altérée, hameau de Baudet, commune de Cavignac (Gironde, km 524   ). Juillet 2010.


pbbst-raphael3.jpgVestige d'une publicité à l'écart de la route, hameau de La Tricherie, commune de Beaumont (Vienne, km 313). Février 2006.


 

Le Noilly Prat est un vermouth (apéritif à base de vin blanc) élaboré par Joseph Noilly a début du XIXe siècle. Le nom Prat est ajouté suite à l'association avec Claudius Prat en 1855.

pbbnoilly-prat-1.jpgTrès belle publicité aux couleurs encore remarquables malheureusement disparue en 2010 suite au ravelement de la maison. On y trouvait pas moins de trois peintures dont deux autres pour Suze et pour les machines à laver Giravia. Les Barres, commune de Naintré (Vienne, km 306). Avril 2006.


pbbnoillyprat-1.jpgPignon d'une grange en retrait de la route, hameau de Bois Guibert, sud de Bonneval (Eure-et-Loir, km 126). Octobre 2012.


pbbnoilly-prat-kronembourg-2.jpgSur le pignon de cette maison, le Noilly Prat cohabite avec la bière Kronebourg. Notez aussi la publicité pour la station balnéaire de Royan située à 100 kilomètres de là. Centre de Saint-André-de-Cubzac (Gironde, km 535). Juillet 2010.
 




pbdrapha-vin-doux-naturel-1.jpgMalgré le début tronqué (il manque le "R" majuscule), on reconnait ici une publicité pour le vin de liqueur Rapha, produit dans le Roussillon. Tronçon déclassé depuis 1973 près des rochers du Porteau, entrée nord de Poitiers (Vienne, km 330). Février 2006.




pbbbyrrh.jpgTrès grande publicité sur le bord de la route (notez "Avenue de Bordeaux à droite) pour l'apéritif Byrrh crée à Thuir (Pyrénées Orientales) en 1866 et qualifié de "vin tonique". Sortie sud du hameau de La Tricherie, commune de Beaumont (Viennekm 314). Février 2006.




pbbcointreau.jpgDifficile d'apercevoir cette publicité des années 1930 pour le fameux Cointreau, élaboré en 1875 à Angers avec des écorces d'oranges amères. Entrée nord de Vivonne (Vienne, km 352). Juillet 2010.




pbdbenedictine.jpgDifficile d'identifier cette peinture, très probablement pour la liqueur normande Bénédictine. Ancien tracé, jusqu'en 1978, à la sortie sud de Vendôme (Loir-et-Cher, km 178). Octobre 2012.

Les cognacs

Produit emblématique de la Charente et plus globalement du Sud-Ouest, le cognac est bien sûr vanté le long de la route qui traverse une partie des vignobles dont il est issu même si la RN 10 ne passe pas par la ville de Cognac.


pbbcognaccamus-1.jpgMalheureusement disparue en juin 2013, cette belle publicité au jaune encore vif vantait le cognac de la famille Camus (maison fondée en 1863) toujours en activité. Sortie sud des Ormes (Vienne, km 281). Juiln 2004.




Autre grande marque, les cognacs Martell sont produits depuis 1715, c'est l'une des plus anciennes maisons.

pbbcognac-martell-1.jpgHameau de Pont-à-Brac, commune de Nonaville (Charente, km 467). Juillet 2010.

pbbmartell2.jpgSortie sud de Vitray-en-Beauce (Eure-et-Loire, km 113). Juillet 2010.




pbbcognaclarsen-1.jpgDuel fratricide entre les cognacs Martell terrassés par le concurrent de la maison Larsen, fondée au début du XXe siècle par un norvégien. Le slogan, amusant, a été "Le cognac des Vikings" ! Centre de Monnaie (Indre-et-Loire, km 216). Février 2012.



pbbcognac-otard-2.jpg
Très vaste peinture pour la maison Otard, fondée en 1795. Sortie sud de Chevanceaux (Charente-Maritime, km 496). Juillet 2010.

Les bières

Pourtant très consommées, les marques de bières sont curieusement peu présentes sur le bord de la route ou sur les pignons des maisons le long de la RN 10. Il est vrai aussi que les brasseries ne sont pas vraiment des spécialités de la route Paris-Espagne...


pbblameuse-1.jpgEncore visible, cette publicité pour les brasseries de la Meuse, fondée en 1890 en vante les bières fines. La peinture a été recouverte un temps par une autre annonçant une boulangerie patisserie. Centre de Bonneval (Eure-et-Loire, km 123). Octobre 2012.




Parmi les plus populaires, la bière Kronenbourg est lancée en 1947. Elle doit son nom au quartier strasbourgeois de Cronenbourg où s'installa une brasserie au début du XIXe siècle.

pbbkronembourg-1.jpgCentre de Chevanceaux (Charente-Maritime, km 495). Juillet 2010.


pbbkronembourgnoailly-prat-1.jpgCette grange du hameau de Garéchaud associe la bière Kronenbourg et l'apéritif Noilly Prat. Tronçon abandonné depuis 1992, sud de Montlieu-la-Garde (Charente-Maritime, km 505). Juillet 2010.




pbbpantherpils-1.jpgBeaucoup plus rare, la bière Pantherpils était l'une des marques des brasseries de Moselle. Cette publicité orne le pignon d'une maison qui jouxte l'ancien Café des Sports, Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire, km 265). Juin 2005.

Les sodas

Arrivés dès les années 1930 en France, les sodas débarquent avec les Américains lors de la Première Guerre mondiale mais ils envahissent le pays dans les années 1950 et 1960 surtout. Ceci explique qu'ils soient peu représentés parmi ces publicités peintes.

pbbpepsi-cola-1.jpgFruit du travail d'un pharmacien de Caroline du Nord, le Pepsi voit le jour en 1898. Composé essentiellement d'eau, de sucre et de noix de cola, cette boisson est présentée ici comme "un frais plaisir". Entrée nord de Mansle (Charente, km 416). Juillet 2010.


pbbpepsi-1.jpgTrès altérée, cette publicité est encore visible dans le centre du hameau des Nègres, commune de Verteuil sur Charente (Charente, km 409). Juillet 2010.




Eternel concurrent du Pepsi, le Coca-Cola est aussi élaboré par un pharmacien américain John Pemberton en 1885. 
pbbcoca-cola-1.jpgPublicité en tôle quelque part en Gironde. Juillet 2010.

Les eaux

Les alcooliers ne sont pas les seuls à avoir investi dans les publicités peintes, quelques grandes marques d'eaux font aussi partie du paysage publicitaire du conducteur.

C'est dans la petite ville de Vittel, au coeur des Vosges, qu'est puisée l'eau éponyme à qui l'on attribue le pouvoir de guérir la goutte ou les rhumatismes. L'offre s'est diversifiée avec une version gazéifiée, la Vittelloise.

pbbvittel-rossi-1.jpgSuperposition de peintures pour le Martini Rossi et pour l'eau de Vittel, "grande source", hameau du Grand Etienne, commune de Saint-Antoine (Gironde, km 532). Juillet 2010.


pbbvittelloise2-1.jpgLa Vittelloise, "l'eau qui chante et qui danse" comme l'annonce cette publicité située à l'entrée nord de Barbezieux (Gironde, km 475). Juillet 2010.


pbbvittelloise.jpgToujours pour la Vittelloise, cette peinture, plus défraichie, est légèrement différente. Centre du hameau de la Tricherie, commune de Beaumont (Vienne, km 313). Février 2006.




pbbperrier-1.jpgBeaucoup plus rare sur le bord des routes, l'eau Perrier avec son célèbre slogan crée en 1946, "l'eau qui fait Pschitt !". Sortie sud de La-Celle-Saint-Avant (Indre-et-Loire, km 275). Septembre 2003.


pbbperrier2.jpgMalgré la construction d'une petite véranda, on peut encore distinguer sur ce pignon la bouteille Perrier à droite et le "Pschitt ! " sur la gauche. Hameau de La Fringale, commune de La-Chapelle-du-Noyer (Eure-et-Loir, km 141). Octobre 2012.




La région de Vichy (Allier) est réputée pour ses nombreuses sources d'où émergent des eaux minérales naturellement gazeuses. Les plus connues sont celles de la ville de Saint-Yorre où celles directement puisées à Vichy.

pbbvichyyorre2-1.jpgSortie nord de Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire, km 265). Juin 2005.


pbbvichyvittel-1.jpgSuperposition pour les eaux plates de Vittel et les gazeuses de Saint-Yorre sur un tronçon abandonné près de Reignac (Charente, km 480). Juillet 2010.


pbbvichyyorre-1.jpg
Passablement défraichie, cette publicité orne le pignon d'une grange entre Sorigny et Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire, km 252)Juin 2005.


pbbvichy-1.jpgDirectement puisée à Vichy, l'eau des Célestins doit son nom à l'emplacement d'un ancien couvent sur lequel est exploitée la source. Hameau de Pont-à-Brac, commune de Nonaville (Charente, km 467). Juillet 2010.

Retour au sommaire

accueil-1.jpg